Envie de fraises

Dans quelques jours, je vais célébrer mon anniversaire et comme à chaque fois depuis que j’ai passé le cap des quarante ans, j’ai un petit pincement au coeur (enfin, au ventre plus précisément) en pensant au fait que je n’aurai plus d’enfant. Pour plein de raisons d’ailleurs, mon âge, le risque avéré pour le bébé si cela m’arrivait (j’ai développé une incompatibilité rhésus dès ma première grossesse ce qui est hyper rare, mon deuxième fils a donc subi une très forte anémie demandant deux transfusions sanguines dès ses premiers mois, une troisième grossesse serait donc une folie), le timing dans ma vie professionnelle, l’envie etc. etc.

Pourtant, la vie m’a gâtée de ce côté-là, j’ai deux beaux enfants, tous deux ultra désirés. Mais savoir que l’on peut encore enfanter, physiquement s’entend, alors que la raison nous recommande de ne plus le faire me bouleverse. D’autant que j’ai récemment appris que l’une de mes proches collaboratrices était enceinte de trois mois après dix années de traitements lourds et huit mois de psychanalyse pour finalement accepter de ne jamais tomber enceinte.

BING!

Coup du sort, alors que nous avons quasiment le même âge, elle attend un bébé! Exceptionnel, n’est-ce pas ? Je suis très heureuse pour elle, cela avait toujours été sa plus profonde tristesse. Même si elle va vivre une grossesse à risques, ultra suivie et médicalisée, c’est une fantastique aventure pour elle.

Pour ma part, je commence à m’intéresser au yoga hormonal, afin de mieux appréhender mon corps lorsque la ménopause me touchera. C’est un peu effrayant quand même ? Entre les bouffées de chaleur, la prise de poids, les sautes d’humeur, la peau qui s’affaisse de plus en plus, on n’est pas gâtées quand même … Il semble que cette forme de yoga permette de mieux contrôler et apprivoiser ces changements et par conséquent, de les adoucir. Je ne demande qu’à voir …

Une simple envie de fraises …

Pas très rigolo mon billet du jour, n’est-ce pas ? Alors que tout partait d’un bon sentiment et d’une simple envie de fraises, le dessert le plus simple du monde et l’un de mes préférés!

A tantôt!

Crédits photos ©mybelairstories

  • Reply matchingpoints 15/05/2017 at 14:13

    Cette envie de fraises ne vient pas par hasard, d’accord, c’est le fruit de saison, mais il fait partie aussi de la panoplie des envies de la femme enceinte … Nous voilà dans le rôle du psy ! Rassurez-vous, la ménopause n’est pas la fin de votre vie de femme. Alors, régalez vous avec les fraises avec en plus un peu de chantilly…

    • mybelairstories
      Reply mybelairstories 16/05/2017 at 21:35

      En effet, c’était le jeu de mots voulu 🙂 je sais bien que ma vie de femme ne s’arrêtera pas avec la ménopause mais les changements physiques m’effraient quand même un peu …

  • Reply Solexine 16/05/2017 at 19:36

    Ce cap me terrorise.
    A mi-quarantaine, j’y pense aussi régulièrement (chaque mois !) , tant du côté physique qu’egalement l’impossibilité d’enfanter (malgré 6 enfants !).
    Je vais me pencher sur ce yoga
    Merci 🙂

    • mybelairstories
      Reply mybelairstories 16/05/2017 at 21:45

      6 enfants??? Respect! Avec deux, j’ai déjà du mal alors 6, j’admire! Je pense que cette période fait peur à beaucoup de femmes et qu’au contraire, on devrait en parler ouvertement. J’ai vu les femmes autour de moi en souffrir et surtout, se transformer physiquement et pas dans le meilleur sens … pas terrible comme référence donc. Je sais que le yoga classique agit déjà de façon très positive et j’en fais beaucoup. Je sais aussi qu’il faut que je change encore plus mon alimentation (arrêter le lait de vache, réduire à néant (ou quasi) le sucre …) autant de choses difficiles car j’aime tout ce qui est mauvais 🙂 Bref, la suite dans … 5 ou 6 ans … Mais nous vaincrons!!! We are strong together! Bonne soirée Solexine (quel beau prénom).

  • Reply Sandrine - 40andsowhat 18/05/2017 at 19:28

    C’est un sujet auquel je pense souvent, aussi, quarantaine aidant. Ne plus avoir d’enfant pour diverses raisons est sans doute une étape importante dans la vie d’une femme. Je suis aussi gâtée par la vie, 2 filles devenues de vraies jeunes femmes, je crois que c’est bientôt à leur tour d’être maman (enfin, pas trop vite, non plus, elles ont le temps… mais quand même 21 et 23 ans !).

    • mybelairstories
      Reply mybelairstories 20/05/2017 at 22:14

      Moi aussi j’y pense déjà au fait d’être grand-mère! Et pourtant, ils sont encore trop petits (à mes yeux) …

  • Reply Sofdelyon 18/05/2017 at 22:25

    En 2015 j’ai eu de la chimiothérapie et cela m’a ménopausé au bout de 2 mois de cure. J’avais 47 ans et aucune envie d’avoir d’autres enfants pourtant ça m’a rajouté une couche de petit deuil à faire. Aujourd’hui dernier opération terminée cette aprèm ! J’ai fait tous mes deuils 😜Tout ça pour dire que la ménopause n’est pas « rien » pour une femme. Vive la vie et sachons accueillir ses nouvelles phases #jaimetonnouveaublog #monfilssappellecolinaussi pardonne moi si j’ai plombé le post ça n’était pas mon intention car j’ai vraiment la pêche 🍑 😜

    • mybelairstories
      Reply mybelairstories 20/05/2017 at 21:02

      Hello! Tu ne plombes pas du tout mon billet, le but étant ici de s’exprimer. Ton fils s’appelle Colin???? Ce prénom est si rare (ma mère a pas mal tiqué au début) alors que de preux chevaliers le portaient fièrement! Et je suis bien d’accord avec toi. Vive la vie! Et merci pour le blog. Le changement, c’est le mouvement et bouger, c’est vivre et évoluer. Besos muy fuerte.

  • Reply Sofdelyon 20/05/2017 at 22:24

    Oui mon fils s’appelle Colin et c’est ma mère qui nous a donné cette idée 👍🏻😘 aujourd’hui il a 20 ans et ce prénom lui va si bien 😊 je t’embrasse fort aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *