Lisbonne, ma douce

Neuf ans que je ne t’avais pas revue.

Lisbonne, ma douce … I missed you

Non par manque d’envie car mes trois précédents séjours chez toi avaient déjà éveillé ma curiosité et attisé mes sens. Non, je crois qu’il s’agissait juste d’un manque de temps.

Lorsque je t’ai connue, je vivais près de toi, à Madrid. Il m’était donc assez facile de venir à ta rencontre chaque fois que je le désirais.

Notre première fois fut solaire, enivrante (je découvrais alors les plaisirs répétés de la Caïpirinha, cette boisson alcoolisée et fortement sucrée) et festive. Une maison louée, des amis venus de toutes parts, des baignades improvisées à minuit, des enfants alors encore petits, ravis de ce chahut bahut général … ces vacances m’ont laissé un souvenir inoubliable.

Les deux fois suivantes furent plus sages, plus calmes surtout et plus touristiques aussi. Nous avons vraiment appris à apprécier ton coeur, tes habitants, tes alentours, tes façades parfois totalement dévastées, tes palacios délabrés, tes rues centrales envahies de monde, tes fameuses et délicieuses « pasteis de nata », tes couleurs vives, tes toits aux tuiles rouges, ta vue imprenable depuis le pont, et d’autres choses encore que j’ai oubliées.

Je suis donc revenue te voir cette année pour un motif professionnel, le Portugal étant une nouvelle destination « near-shore » pour certains grands projets européens.

Serait-ce parce qu’il s’agissait de travail ou parce que j’ai depuis visité bien d’autres grandes et belles villes, néanmoins le charme n’a pas fonctionné cette fois-ci. Je sais bien que la crise a fait son oeuvre de destruction massive mais quand même … je n’ai pas succombé.

Heureusement, comme rien n’est jamais définitif, il se pourrait bien que je revienne te voir plus tranquillement la prochaine fois, pour prendre le temps de faire plus de photos et retrouver ce plaisir visuel et sensuel que j’avais éprouvé à notre rencontre initiale.

A tantôt!

Crédits photos ©mybelairstories.com

5 thoughts on “Lisbonne, ma douce

  • Reply matchingpoints 21/07/2017 at 13:08

    Une ville et un pays que nous ne connaissons pas et qui depuis quelques années déjà fait partie de nos destinations « en projet ». Malgré votre petit bémol, et grâce à vos photos, le projet reste…
    Votre petit panier s’intègre parfaitement à tout environnement …
    Bon weekend

    • mybelairstories
      Reply mybelairstories 23/07/2017 at 22:41

      Mon bémol est très subjectif, je l’ai trouvée trop « abimée » mais c’est aussi ce qui fait partie de son charme. Je crois être naturellement plus attirée par les villes du Nord comme Stockholm par exemple… Mais je vous encourage à faire ce voyage.

  • Reply Carolina 22/07/2017 at 22:39

    Magnifiques photos comme toujours et quelle poésie….
    Lisbonne a un charme fou!! On ne peut que subir son charme pour le plus grand bonheur!!
    Merci pour ce témoignage :-))

  • Reply Carolina 22/07/2017 at 22:44

    Je crois qu’il faut y aller pour le plaisir et laisser son âme voguer, si je peux dire, alors le charme opère…. car la même chose malheureusement peut arriver à Paris, combien de fois n’ai pas pu respirer et voir la beauté que tous les touristes inhalent…
    Bises
    Caroline

    • mybelairstories
      Reply mybelairstories 23/07/2017 at 22:39

      Je comprends très bien ce que tu veux dire, j’avais ressenti la même chose à ma première visite de Bruxelles avant de totalement succomber à son charme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *