Thérapie online

Blogger est une thérapie.

Enfin, ce le fut pour moi en tout cas.

J’ai commencé ce blog après deux années passées à voyager et ne rien faire d’autre de ma vie que travailler et voir ma petite famille. La fatigue aidant, c’était même irritée et souvent désagréable que je m’adressais à eux, les tenant pour responsables de cet état latent de burn-out à venir. Puis j’ai découvert les blogs, notamment ceux de mode mais aussi ceux de voyage et de photographie. Et là, un été à l’Ile de Ré, j’ai eu le déclic! Pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups, combiner ma vie de forcenée voyageant en Europe, ma passion pour la photo et mon goût prononcé pour les vêtements? Bing! J’ai donc créer mon ancien blog, « Coline se raconte » sous un pseudo afin d’éviter de mélanger travail et hobby personnel.

C’est avec élan que je me suis lancée dans cette aventure du blogging. Je pouvais à nouveau écrire en français, langue que je ne pratique quasiment plus à l’écrit depuis 10 ans maintenant, faire des photos et surtout progresser dans cet art. Croyez-moi sur parole, j’ai progressé énormément! Dans la maîtrise de la lumière, les mises en scènes, les réglages et même s’il me reste des milliers de choses à apprendre, j’ai avancé, évolué.

Puis, au fil du temps, j’ai appris à mieux connaître les codes du monde internet, de la blogosphère, des réseaux sociaux, des outils web et j’ai commencé à déchanter. Pour survivre, mon hobby se devait de devenir « bankable » sinon, il périrait sous une montagne d’autres blogs. Pour cela, il m’aurait fallu céder à l’appel des partenariats douteux ou de seconde zone, dans l’hypothétique espoir d’être, un jour, plus attractif pour d’autres marques. Je m’y suis toujours refusée. Je dois déjà vivre une certaine concurrence dans ma vie professionnelle, ce n’est pas pour la subir dans ma vie personnelle.

Puis vint le jour où l’on m’informa que beaucoup de monde dans mon entreprise connaissait l’existence de ce blog, lançant même des remarques désobligeantes sur cette passion personnelle. Bon … entre faire un burn-out, tromper sa femme ou son mari, coucher avec ses subalternes, tyranniser ses troupes, avoir de mauvais résultats, être incompétent mais intouchable (N.B. toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite). j’ai choisi le hobby de la photo et de la fringue postée sur internet. Y’a pire ! Notez que sur les 30.000 personnes que nous sommes, il y a plein de gens fantastiques et ultra-compétents (dont mon équipe!).

Il n’empêche que ces remarques m’ont fait réfléchir. Après tout, ce blog, ce journal pas du tout intime, m’a été bien plus utile que des psychotropes ou une séance chez le psy. J’ai pu vivre mes déplacements autrement, y voyant à chaque fois l’opportunité de faire mes photos. J’ai affiné mon style jusqu’à en réduire fortement ma penderie (même si mon mari ne s’en rend pas compte). Et j’ai découvert un côté geek en moi.

Donc, oui, blogger est une thérapie qui a le grand avantage de pouvoir s’arrêter à tout moment, et surtout lorsque vous le décidez.

C’est mon cas aujourd’hui. Après avoir longtemps tourné autour du pot, je me retrouve à ne plus trop savoir que dire ici. Alors je vais appuyer sur pause, car je n’aime pas les « au revoir » définitifs.

Un dernier billet sera publié juste pour la forme, comme une carte postale souvenir, en attendant des jours meilleurs.

Je vous embrasse.

Anne

3 thoughts on “Thérapie online

  • Reply matchingpoints 25/09/2017 at 12:26

    Mais quel dommage !
    Pour nous aussi c’est une forme de thérapie, une ouverture. Nous avons aussi de moments de doute, nous n’avons jamais succombé aux tentations de partenariats, donc le blog reste relativement « petit », tant pis ! Il y a des jours avec beaucoup de visiteurs et des jours de calme plat.
    Chaque visite chez vous est un régal esthétique, un plaisir visuel et intelligent.
    En espérant que vous changez d’avis…

  • Reply Jane 25/09/2017 at 13:40

    Ben dommage de chez dommage. Même si je n’ai pas souvent écrit, j’aime beaucoup te lire.

    Je suis partisane du « vivons heureux vivons cachés », donc je comprends ta décision…bon vent pour la suite.

    Cordialement

  • Reply Carolina 27/09/2017 at 22:48

    Terriblement dommage, j’adorais et j’adore ton blog!!
    Il faut continuer….peut-´être après la pause….please….

    Bises
    Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *